Défi photo: éveil

grossesse éveil maternité sourire enfant

Le défi photo de la semaine est le mot « éveil« . Cela m’a tout de suite ramené à ma grossesse. Je suis dans mon dernier mois, à quelques jours de rencontrer mon enfant, et l’impatience est à son comble.

Ma grossesse a éveillé en moi une force incroyable que je ne connaissais pas. J’ai toujours beaucoup douté de moi et de mes capacités, certaines expériences passées m’avaient fait perdre confiance en moi. Je n’osais pas me lancer dans certains projets qui me tenait à cœur et que je gardais dans un coin de ma tête.J’ai la chance d’avoir un mari en or qui me motive tous les jours et croit en moi. C’est lui qui m’a transmis sa passion pour la musculation et nous avons participé ensemble à deux compétitions. Cette expérience incroyable m’a fait réalisé que je voulais me lancer professionnellement dans le coaching sport et diététique.

Lorsqu’on est sur le point de devenir mère on voit la vie autrement et on remet ses priorités en place. Certaines difficultés qui nous paraissaient insurmontables, deviennent insignifiantes. Aujourd’hui je n’ai plus peur de foncer pour mon bonheur et celui de mon enfant.

premier trimestre de grossesse 4 mois tatouage polynésien

Comment avez- vous ressenti votre grossesse? Comment a t’elle changé votre vie? Je serais ravi de lire vos expériences.

Merci de m’avoir lu 🙂

via Défi photo : Awakening

Publicités

Auteur : Elodie Tahiti

Tahitienne, maman, athlète, artiste... aime écrire, apprendre et partager

2 réflexions sur « Défi photo: éveil »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s